Le web 2.0

Évolution ou révolution ?

Le web 2.0 est un terme très à la mode en ce moment, représentant une nouvelle “version” d’internet, faisant nouvelle peau. Parlons d’abord de son origine, le web 1.0. Au début il ne représentait que 1.1 millions de personnes, composé uniquement de pages html statiques et d’annuaires, avec peu de mises à jour. Désormais, tout est en mouvement. On ne parle plus de stock mais de flux RSS : l’information est entièrement dynamique et mise à jour est synonyme de vie. L’HTML a laissé sa place au HTML 5.0, le 5.1 arrivant en 2016. L’utilisateur a lui aussi fait son entrée dans toutes les discussions, avant il ne faisait que discuter par l’intermédiaire de forum, désormais tout tourne autour de lui : chaque recherche est devenue personnalisée, avec des propositions en fonction des recherches les plus populaires et des précédentes qu’il a effectué, ainsi que créer sa propre identité numérique (on parle d’e-réputation). Plusieurs pionniers ont permis cette transformation du web comme Wikipédia, Amazon, Google etc…

Le principal objectif du web 2.0 est l’amélioration de l’expérience utilisateur. Il faut la rendre plus agréable, plus attractive, plus addictive. Selon Frédéric Carvazza, le web 2.0 représente “un amélioration des interfaces utilisateurs, des architectures plus fexibles et des protocoles de communications plus ouverts”, ainsi que plusieurs petites améliorations. Les sites de partage d’informations ont vu le jour et sont devenus très à la mode, tout comme ceux permettant un travail collaboratif comme les dashboards (NetVibes) ainsi que les logiciels open source permettant à l’utilisateur d’encore plus s’approprier le web, et enfin bien évidemment les réseaux sociaux qui sont devenus presque nécessaires à chaque utilisateurs d’internet. L’intérêt grandissant d’internet a permis au web 2.0 de voir le jour, car plus il y a d’utilisateurs sur ces sites collaboratifs, plus l’expérience et le service rendu sera intéressant : c’est le principe sur lequel s’appuie YouTube, Facebook, ou même encore les sites et/ou applications d’économie collaborative comme Air bnb ou BlaBlaCar.
En résumé, le web 2.0 représente la démocratisation du web pour l’utilisateur, l’engageant ainsi comme acteur principal des sites qui l’intéressent plutôt que de juste être acteur.

Sources :

https://scholar.google.fr/scholar?q=%22web+2.0%22%2Barticle&hl=fr&as_sdt=0&as_vis=1&oi=scholart&sa=X&ved=0ahUKEwio1LXxgYXMAhWGBiwKHW7aCoAQgQMIGjAA
http://www.internetactu.net/2005/09/29/quest-ce-que-le-web-20/
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/internet-monde/web2.0.shtml
http://www.leblogducommunicant2-0.com/mot-cle/web-2-0/
http://www.presse-citron.net
http://www.pearltrees.com/#search=WEB%202.0

web20.png
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License