Le brevet de livraison d’Amazon

L'entreprise américaine a obtenu un brevet en décembre dernier qui décrit une méthode pour anticiper les commandes des clients. Amazon enverrait un colis à un client avant même qu'il ait passé la commande.
Amazon veut repousser les limites de la vitesse de livraison. L'entreprise a obtenu, le 24 décembre 2013, un brevet intitulé «Méthode et système pour anticiper la livraison des colis», selon le site américain des brevets et marques déposées. L'objectif: acheminer un colis avant même que l'acheteur ait cliqué sur «Passer la commande».
Avec ce brevet, Amazon s'attaque aux délais de livraison qui «peuvent encore dissuader les consommateurs d'acheter des produits sur des sites en ligne», explique l'entreprise. Pour réaliser cette prouesse, il compte étudier les habitudes des acheteurs en fonction de leurs achats précédents, de leurs recherches, de leur panier et du temps passé sur la page d'un produit, selon le Wall Street Journal . L'entreprise se fonde sur des algorithmes de recommandation qui fonctionnent déjà aujourd'hui quand Amazon vous conseille un livre ou un DVD. En étudiant ces données, Amazon serait capable de deviner les prochains achats des clients. Il suffirait ensuite d'envoyer le ou les produits vers une plateforme de stockage située près du client. Amazon remplirait partiellement l'adresse du destinataire et la complèterait plus tard pendant le transport, selon le Wall Street Journal. Amazon irait jusqu'à recommander des produits, actuellement en transit, pour être sûr qu'ils soient livrés chez les clients.
Marge d'erreur

Amazon reconnaît que ses algorithmes ne viseront pas toujours juste. Pour éviter de possibles mécontentements liés à la réception d'un produit non désiré, l'entreprise envisage d'offrir aux clients des bons de réduction ou de convertir la livraison indésirable en cadeau. «Livrer des paquets à un client comme un cadeau promotionnel permet de fidéliser la clientèle», ajoute Amazon. L'anticipation des commandes fonctionnera surtout pour les livres populaires ou les produits que les clients veulent le jour de leur sortie, indique Amazon.
Amazon ne dit pas quand sera mis en place ce système et surtout s'il sera mis en place tout court. Les gains réels de temps pour la livraison n'ont pas été non plus précisés. Le projet étant au stade du brevet, Il faudra attendre d'autres annonces concrètes pour déterminer sa possible réalisation. Cela pourrait également être un nouveau coup de pub après celui organisé autour du déploiement, d'ici cinq ans, de mini-drones capables de livrer en 30 minutes. Un projet incroyable, très loin d'être facile à mettre en place, comme le souligne Courrier International.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License